Logiciels libres et « Collective de la conserve »

Numérique et Collective de la Conserve à l’ESPE Durée : 3 mn 43 s

Interview de Sandra Chevallier et Gérald Imbert
Auteur(s) : Serge Raynaud

Sous la direction de Michel Lugnier, IGEN économie et gestion en charge de la filière hôtellerie-restauration, une initiation aux usages de logiciels libres a été organisée à destination des enseignants dans leurs académies.
Ce projet est porté par le partenariat entre l’UPPIA - La Collective de la Conserve et le ministère de l’Éducation nationale.

Jacques Lamarque est professeur formateur à l’ESPE de l’académie de Versailles, Université de Cergy-pontoise, sur le site d’Antony-Jouhaud.
Il est en charge des formations en hôtellerie-restauration-alimentation, en organisation et production culinaire, pâtisserie et boulangerie.
Depuis trois ans, ses promotions d’élèves professeurs de master 2 suivent deux journées de présentation et de prise en main de logiciels libres, en partenariat avec La Collective de la Conserve.

La culture numérique permet d’aborder de nombreux thèmes :
- développement durable,
- saisonnalité,
- circuits courts,
- gestion des approvisionnements et des stocks,
- calcul et stabilité du coût matière,
- apports nutritionnels,
- équilibre alimentaire,
- ...
Ces thèmes souvent transversaux à nos enseignements sont aussi portés par La Collective de la Conserve.
La culture numérique permet une mise en visibilité des travaux réalisés par les professeurs stagiaires, mais surtout elle ouvre un large spectre de possibilités d’échanges, de partage et de mutualisation de ressources pour accompagner les élèves, les apprentis et les étudiants.

Sandra Chevallier et Gérald Imbert se sont faits porte-parole du groupe et nous livrent leurs impressions.