Crème diplomate, par Laurent Nadiras